Nous sommes d’accords pour dire que cuisiner sans lait de vache, ça se gère. On peut remplacer par du lait du chèvre, de soja, d’amande, etc..

En revanche, cuisiner sans gluten, là c’est une toute autre histoire ! Mon premier réflexe quand j’ai appris mon intolérance au blé, tester bêtement une recette en remplaçant la quantité de farine de blé par une autre (en l’occurrence de maïs). Et bien.. bonjour le désastre !

Alors comment fait-on pour continuer a cuisiner nos recettes gourmandes version Noglu ? Plusieurs possibilités s’offrent à nous :

- Internet, on y trouve des dizaines de recettes qui proposent des associations d’ingrédients en fonction de nos différentes allergies. D’ailleurs parmi mon premier lot de recettes testées, j’ai remarqué que les plus réussies venaient de blogs anglosaxons, des Etats-Unis ou d’Angleterre. A noter que le « sans gluten » s’est développé et démocratisé bien plus rapidement que chez nous.

- Pinterest, on se nourrit de magnifiques visuels de pâtisseries qui nous font rêver et on se rassure en se disant que nous aussi, on y arrivera bien un jour !

Pinterest_noglu
- Les livres de recettes qui fleurissent à grande vitesse depuis quelques années. (sauf que c’est comme les recettes sur internet, on ne sait jamais sur quoi on va tomber !)

Les cours de cuisine spécialisés NoGlu qui apparaissent petit à petit. Pour ma part, j’ai opté pour cette option assez rapidement pour 2 raisons. Je voulais apprendre les bases pour adapter mes recettes préférées, connaître les astuces et les ingrédients clés à avoir dans ses placards. Et aussi parce que ça coûte cher de tester les produits tout faits du commerce et les nouveaux ingrédients dans mes recettes, sans forcément avoir de résultats concluants.

cuisine_ADS
Le 13 octobre, j’ai donc participé à mon premier cours de cuisine « Les bases de la pâtisserie sans gluten » mais aussi sans lait, car Dounia Silem, l’animatrice du cours s’est adaptée aux besoins de chaque participant. Plutôt sympa !

Au programme de la journée, pâte à choux, pâte à pizza, pâte à tarte, pain, cake sucrée, tartelettes garnies, cookies, chouquettes… Et tout ça, en seulement 7 heures ! Autant vous dire que c’est une journée marathon où on ne chaume pas.

Dounia connait très bien tous ses ingrédients et qui, pour la plupart, sortent de l’ordinaire, farine de pois chiche et de riz, lait de soja, gomme de guar, agar-agar, tofou soyeux, etc. En plus de découvrir de nouveaux produits et des techniques culinaires, elle nous apprend des associations d’ingrédients pour nous simplifier la vie et surtout faire plaisir à ses convives et sa famille.

Tablier
Bref, c’est une journée conviviale que je vous recommande. Alors oui, il faut casser sa tirelire, ce cours coûte 220€. Mais honnêtement quand on est intolérant, que l’on veut continuer a se faire plaisir, ça vaut le coup. C’est un investissement qui vous permettra de réapprendre à cuisiner vos petits plats du quotidien en toute simplicité. Et puis, ça ne fait pas de mal de se retrouver avec des personnes qui vivent la même chose que nous au quotidien. Socialement parlant, ça fait du bien :)

Liens utiles :
Blog de Dounia Silem
L’Atelier des sens
Boutique G. Detou

No Comments