Bonjour à tous !

Me revoilà avec un nouvel article pour parler de… vacances ! Et oui, l’été arrive à sa fin. La rentrée a déjà commencé et si vous faites parti des gens qui ont repris le chemin du travail, vous avez sûrement une petite pointe de nostalgie en pensant à vos moments de détente passés cet été. Oui, je sais :)

Je vous avais promis un bilan de Chypre, car j’ai quelques points importants dont j’aimerai vous parler.

Nous sommes partis mi-juillet en last minute, direction Paphos à l’ouest de l’île. Ce n’est pas la capitale, qui est Nicosie, mais Paphos sera en 2017, capitale Européenne de la culture.

palmier vert

Auparavant, nous avons déjà visité la Crète que nous avions beaucoup aimé et il y’a quelques années, j’avais aussi découvert la Grèce avec Athènes et Rhodes. Tous ces souvenirs m’ont donné envie de retourner dans ce coin du globe et de poursuivre la découverte de la culture Grecque.

Mais je vais être honnête dés le départ, j’ai été assez déçue du résultat. Même si l’objectif de cette semaine était de se détendre un maximum et c’est ce que nous avons fait à merveille, on s’attendait aussi à en prendre plein les yeux. A découvrir de beaux vestiges comme en Crète, marcher sur des plages de sable blanc et se régaler autour des fameux mezzés. Seule notre dernière attente a été assouvie.

En dehors de l’hôtel où nous étions en demi-pension et où c’était pas terrible (mais j’y reviendrai), nous avons très bien mangé. Les brochettes de viandes grillées et très parfumées, le halloumi, spécialité locale que l’on dégustait chaque jour, les fameuses salades grecques, le houmous… Bref, là-dessus rien à dire.
L’accueil dans les restaurants étaient également chaleureux, partout où nous sommes allés.

audrey vacances

En revanche à l’hôtel, c’était tout autre. Nous étions au King Evelton 5*. Les chambres étaient top, spacieuses, propres, climatisées comme il faut. Oui j’ai oublié de vous dire. Il faisait extrêmement chaud et j’insiste sur le extrêmement. Au point de se sentir mal si vous restez au soleil en plein après-midi.
Pourtant, on a déjà eu l’habitude en Espagne l’été. Mais là, c’était beaucoup trop, en plus d’un taux d’humidité très élevé. Et j’avoue que ça nous par moment assez pesé. En pleine journée, même si nous étions à la piscine de l’hôtel, impossible de sortir de sous le parasol car notre peau nous brûlait (malgré la crème solaire 50). On s’est dit que finalement, il valait mieux aller là-bas au printemps ou à la fin de l’été pour avoir des températures plus acceptables.

Nous étions donc en demi-pension à l’hôtel et c’était franchement pas terrible. Chaque soir il y’avait un thème et en dehors du premier où c’était plutôt sympa (thème Chypriote), le reste de la semaine c’était toujours la même chose et surtout des plats anglais et russes (l’hôtel en était rempli). Même si on faisant abstraction du fait que les plats ne nous plaisaient pas spécialement, la qualité était vraiment médiocre. Seul point positif, ils notaient quand c’était sans gluten et ils avaient aussi du pain sans gluten. Je crois que c’est le plus mauvais pain sans gluten que j’ai mangé lol, une texture de polystyrène mais bon, l’intention y était ;)

Passons à l’extérieur de l’hôtel avec la piscine. Coup de cœur :) elle était très grande, propre, petits et grands pouvaient cohabiter sans problème et ça, c’était vraiment bien. On pouvait aussi y voir le coucher de soleil, c’était très agréable.

Chypre frichty
coucher de soleil
Chypre vacances
piscine hotel chypre

Chaque jour, on essayait de vadrouiller pour découvrir l’île. Nous sommes allés jusqu’au port de Paphos, ainsi que la vieille ville. Tout était en travaux pour que la ville soit prête pour Pafos2017. J’imagine que sinon, ça devait être plus agréable que lorsqu’on y était. Les bus peinaient à circuler, tout était en chantier, même la vieille ville, dommage pour nous. De manière globale, on a pas trouvé cette ville très belle. En dehors de quelques musées et surtout des petits vestiges ou plutôt ruines, il n’y avait rien à voir. Je comprends que la ville soit désignée comme capitale Européenne en 2017 pour son histoire mais cela remonte à très très longtemps. C’était assez difficile pour nous de resituer tout ce vécu dans le présent.

port paphos
palmier fleurs

Nous avons également fait une excursion à Nicosie, la capitale de l’île. Il faut savoir que cette ville est coupée en deux. Il y’a le côté Chypriote et le côté Turque. Si vous voulez en savoir un peu plus sur l’histoire de Nicosie, allez voir par ici.
Nous avons visité une bonne partie de la ville avec une guide. J’ai trouvé l’histoire géopolitique très intéressante mais encore une fois déçue par la ville. Bien sûr, elle ne ressemblait en rien à Paphos. Elle était bien plus grande, avec une belle architecture. Nous sommes même passés côté Turc et l’ambiance était très différente. Nous avons visité ides monuments dont la cathédrale Sainte-Sophie, devenue une Mosquée aujourd’hui, que j’ai trouvé très belle. Mais je n’en ai pas pris plein les yeux et il faisait extrêmement chaud, ce n’était pas agréable.

Nicosie Chypre

En revanche, encore une fois nous avons très bien déjeuné. Je crois même que c’était le meilleur de notre séjour. Nous nous sommes arrêtés pas loin du check-point dans une petite galerie qui traversait plusieurs terrasses de restaurants. Nous avons choisi celui spécialisé en viande, Evroulla restaurant et voilà le résultat :)

salade grecque
mezzes

Halloumi grillé, c’est-à-dire du fromage de brebis qui ne fond pas et qui est grillé comme de la viande. Il était accompagné de brochettes de viande, saucisses aux herbes, champignons portobello, frites fraîches et salade grecque. Et pour finir, pita et tzatziki pour monsieur ! Pour vous faire une idée, le tout avec les boissons nous a coûté 25€ et on a même pas terminé nos assiettes… On avait choisi l’assortiment de mezzés pour 2 mais on ne s’attendait pas à ça ^^

palmier arbre

Durant notre séjour, on a aussi testé 2 autres restaurants très sympa à Paphos. Le Pinguino qui proposait de la cuisine chypriote typique. Ils avaient aussi des plats sans gluten comme des pizzas (surgelées), des pâtes et du pain. Accueil très sympa avec une serveuse qui parle bien le français (pratique pour parler de sans gluten) et prix très abordable. Ma salade coûtait dans les 6-7€ :) Ils avaient l’air bien au courant des risques de contamination et c’est pourquoi, tous les plats de la carte (même ceux à première vue sans gluten) n’étaient pas toujours noté sans risque.

halloumi
pinguino sans gluten

Nous avons aussi aimé le le Rosatello Bar & Restaurant. Toujours une cuisine typique avec des salades, de la viande et du halloumi grillé. Très bon accueil et terrasse agréable.

salade
rosatello

Un dernier point que j’allais oublié d’aborder, comment vit-on à Chypre lorsque l’on a des intolérances alimentaires ? Je dirai plutôt bien ! Déjà parce que la cuisine méditerranéenne est composée de poisson, viande et légumes grillés à l’huile d’olive ainsi que de fruits. On évite déjà pas mal d’additifs ou d’ingrédients interdits, notamment à base de blé. Dans les supermarchés, j’ai aussi trouvé mon bonheur. Laits végétaux (amande, riz, noix de coco, soja), gâteaux sans gluten / lactose, etc. Étonnement, j’ai trouvé pas mal de choses vegan au rayon frais, généralement à base de tofu. Et c’était aussi le cas dans les restaurant, il était courant de voir des assiettes végétariennes et végétaliennes. Enfin, si comme moi vous tolérez le lait de brebis et chèvre de temps en temps malgré votre intolérance au lactose, vous aurez le choix au rayon fromage et beurre, puisqu’il y’avait autant de beurre au lait de vache qu’au lait de chèvre. Je n’en ai pas goûté mais j’ai trouvé ça intéressant.

Koko coconut sans lactose
Sans gluten Chypre

Donc bon, vous l’avez compris. La cuisine locale, on a adoré :) On prend même du halloumi chez notre traiteur grec maintenant que l’on sait ce que c’est :) En revanche pour le reste, j’avoue que je recommanderai difficilement cette destination même si j’imagine qu’il y’a certainement des coins sympa à découvrir sur cette île.

No Comments