Bonjour à tous !

Aujourd’hui, nous allons parler recette, une de mes préférées, le pesto :)

Le pesto et la sauce tomate, ce sont mes deux sauces préférées, bien loin devant celles au fromage, même du temps où j’avais le choix (lait de vache). J’ai toujours adoré le pesto, même petite. Son goût fort ne me dérangeait pas, bien au contraire. Et cuisiner le basilic pour la recette classique donnait à mes papilles l’impression de voyager haha

Quand j’ai dû arrêter le lait, j’ai aussi arrêté le pesto, malheureusement. A cette époque j’avais un peu perdu la main en cuisine et j’avoue que je ne me suis pas demandée comment créer mon propre pesto. Aujourd’hui, je le fais de temps en temps avec du pecorino, la version du parmesan au lait de brebis. J’en trouve de bonne qualité, un peu plus facilement qu’avant.
Mais le plus souvent, je le fais vegan et récemment j’utilise même mes fanes de légumes. J’en suis totalement fan, c’est le cas de le dire ! lol

pesto tofu

A la base, tout est parti du tofu que j’utilise régulièrement pour faire des tartinades. Je prends celui de la marque Taifun, au basilic, poivron, olives ou fumé. Et je le mixe avec des épices, de l’huile de bonne qualité (olive, colza, avocat), des graines de lin ou de sésame, du bon sel comme Herbamare (mon préféré c’est le Spicy), parfois de l’ail frais ou de l’échalotte… Beaucoup d’amour et un bon mixeur et voilà, vous aurez un bon pesto maison et vegan qui se conserve environ plusieurs semaines dans un pot en verre bien propre et avec une bonne couche d’huile sur le dessus.

D’ailleurs, ne lésinez pas sur la quantité d’huile. Déjà pour la texture de votre pesto qui sera meilleure et fondante. Et aussi pour sa conservation. J’ai lu sur plusieurs blogs que le pesto peut se congeler dans les bacs à glaçons par exemple. C’est une bonne idée pour en sortir juste la quantité voulue. Personnellement, je ne suis pas fan de congeler des produits aussi frais et le pesto fait tellement parti de mon alimentation quotidienne qu’il n’a pas le temps d’être oublié dans le frigo !

Voilà donc la version vegan et surtout sans fruit à coque de mon pesto. Le tofu que j’utilise est sans gluten mais je sais que certains d’entre vous qui êtes sensibles peuvent utiliser d’autres tofus pour une entière sécurité. Ils conviendront tout aussi bien. La réussite de votre pesto sera dans votre association de produits de qualité, notamment l’huile et les fanes.
Pour les fanes, vous avez le choix d’utiliser celles de radis, carottes, blettes, navets, courgettes et même celles des fraises ! Il faut bien les laver, les rincer, les essorer et les sécher dans un torchon propre. Les goûts changeront en fonction des légumes, c’est aussi ça que je trouve sympa en faisant son propre pesto ! N’oubliez pas de privilégier des légumes bio si vous le pouvez.

pesto fait maison

Et un dernier petit mot sur les fanes. Déjà si vous les utilisez en cuisine, vous limitez vos déchets et je trouve que c’est super. En plus de ça, elles contiennent beaucoup de calcium, de fer et de cuivre et sont riches en acide folique (la fameuse vitamine B9). Elle est essentielle pour la croissance et le maintien de toutes nos cellules. Attention tout de même si vous avez les intestins fragiles car elles sont très riches en fibres. Si vous voulez les utilisez d’une autre manière, en smoothie ou cuites elles seront très bien. Mais surtout, ne les jetez pas :)

Vous pouvez aussi remplacer le tofu par des amandes, noix de cajou, noisettes. C’est excellent, j’adore ça. Les étapes sont identiques qu’avec le tofu sauf que si vous pouvez torréfier quelques minutes vos amandes ou noisettes au four juste avant, c’est encore mieux. Elles seront encore meilleures en goût. Bien sûr, tout ça dans le cas où vous n’avez pas d’allergie aux fruits à coque.

Toutes ces recettes de pesto iront parfaitement sur des pâtes, du riz, des pizzas, en tartines chaudes ou froide, des pommes de terre chaudes… Vous pouvez aussi vous en servir comme base de vinaigrette pour la relever un peu !

A vous de tester maintenant :)

pesto vegan

No Comments